Indica un intervallo di date:
  • Dal Al

BORIS VIAN A FUMETTI

Sur vos tombes

In questi tempi tristissini, che conviene spendere, ai domiciliari, leggendo cose interessanti in una quasi piena tranquillità che era inimmaginabile anche solo una decina di giorni fa, è possibile farsi spedire a domicilio dei libri a fumetti da fumetterie che svolgono questo servizio.
L’alternativa è andare in edicola a rimpolpare le casse di quella categoria (gli edicolanti) che si conferma comunque in via d’estinzione.
Nelle prossime settimane continueranno a uscire in edicola anche libri degni di attenzione, oltre ai consueti periodici dei quali vi riempite la maison.

Qui a Parigi sono giunte, insieme alle sottovalutazioni di Macron e ai suoi stra-tardivi provvedimenti, che consentono al covid-19 di circolare indisturbato sino a lunedì mattina, anche le notizie su recenti uscite dell’editore Jacques Glénat.
Le più interessanti riguardano (IMHO) l’uscita di due cartonati di una collana dedicata a Boris Vian (poeta francofono preferito di Cartoonist Globale, che potrebbe recitare per ore sue poesie mandate a memoria).

Presento sotto, nella mia prima lingua, entrambe queste uscite: J’irai cracher sur vos tombes e Les morts ont tous la même peau.
I due successivi titoli usciranno in autunno.

J’irai cracher sur vos tombes
Lee Anderson, vingt-six ans, fils d’une métisse, quitte sa ville natale après la mort de son frère noir, lynché parce qu’il était amoureux d’une blanche. Atterri dans une petite ville du Sud des États-Unis, il parvient sans mal à séduire la plupart des adolescentes du coin grâce à sa peau blanche et ses cheveux blonds, et mène une vie de débauche. Son objectif : venger la mort de son frère.

En rupture avec les romans habituels de Boris Vian, ce récit est probablement le plus violent, le plus cru et en même temps le plus représentatif du style “Vernon Sullivan”. À travers une histoire âpre où la sexualité, violente, est omniprésente, Vian dénonce le racisme ambiant et la condition précaire des Noirs dans le Sud des États-Unis.

Senza titolo

.
Un americano-francese, diciamolo pure.
I credits del documentario sopra:
Émission «Un siècle d’écrivains», numéro 77, diffusée sur France 3 le 19 juin 1996, et réalisée par Marika Princey et Bernard Gonner.
Mise en ligne par Arthur Yasmine, poète vivant, dans l’unique objet de perpétuer la Poésie française.
Site officiel : http://www.arthuryasmine.com/
Instagram : https://www.instagram.com/arthuryasmine/
Facebook : http://ow.ly/ZRq2X

.

.

.

.
E finalmente un servizio in francese (da Antenne 2) sul grande Boris:

.

Boris Vian

Les morts ont tous la même peau
Dan est un sang-mêlé : un noir à peau blanche. Le secret de ses origines plane tel une épée de Damoclès. Alors qu’il s’entiche subitement d’une prostituée noire et que l’irruption de son frère, Richard, menace de tout révéler, Dan voit sa vie basculer. Lui qui, non sans remords, a tant voulu être un Blanc, ne serait-il au fond de lui-même qu’un ” nègre ” ?

À la manière de Chandler ou Hadley Chase, Boris Vian donne libre cours à la violence pour explorer la folie intérieure d’un homme qui ne se reconnaît plus.

.

Les morts